localisation portable maroc localiser on iphone icloud retrouver un portable avec gps surveiller iphone sans jailbreak detecter un mouchard sur portable espionner skype a distance localiser comment pirater espionner un logiciel espion téléphone portable avis comment espionner localiser iphone telephone eteint localisation portable espagne localiser iphone depuis mac localiser un portable online pirater un iphone X mouchard sur ordinateur portable telecharger le logiciel de localisation un portable localiser un numero de gsm belgique comment installer un logiciel espion sur iphone X logiciel espion invisible iphone localiser un téléphone eteint localiser un telephone chez free application pour android 6.6 web application root directory trouver un numero inconnu sur portable logiciels espions android root application for xolo wireless video localiser un iphone a letranger root regrowth application camera de surveillance bebe comment espion iphone sans jailbreak avis localiser un iphone avec son numero imei surveillance a distance par telephone pirater icloud iphone 6 la geolocalisation detecter un logiciel espion telephone portable localiser ecoute telephonique burkina come rintracciare When Women Waken - HOME: A Journal of Poetry, Prose and Images by Women  Imprimer cette page

Récits de voyage et d’esclavage

résidence territoriale artistique et culturelle en milieu scolaire à Argenteuil

En préfiguration  de la re-création du spectacle Oroonoko, le prince esclave, nous menons un parcours de théâtre et d’écriture en milieu scolaire sur les récits de voyage et d’esclavage.
Les récits d'esclavage sont ici envisagés dans la perspective de la littérature de voyage.  Par « voyage » nous entendons les migrations, volontaires ou forcées, l’exil, l'arrachement à la terre natale, la perte de la terre des origines, mais aussi le voyage à travers les cultures et les continents. Nous voulons ainsi permettre aux élèves de s’approprier ces enjeux à partir du présent et à partir du sensible, et pas seulement à partir de connaissances historiques ou trop ancrées dans la seule commémoration.
Notre fil rouge est d’une part le voyage, la rencontre entre les cultures (européenne, africaine et indienne), les métissages, le Nouveau Monde, et d’autres part la révolte, la littérature anti-esclavagiste jusqu'à nos jours, les discours et figures de l'émancipation. Oroonoko est aussi le récit d'une révolte et la valorisation de la première figure de héros noir et de sa postérité.  Ce récit d’esclavage nous invite à explorer d’autres grands récits d’esclavage. Même s’il y a là un paradoxe puisque l’esclavage comme expérience met du temps à se constituer en récit, et  que ce récit est souvent d’abord le fait des européens, comme dans le cas d’Oroonoko.
Nous avons conscience que pour certains élèves, un tel parcours peut faire écho à leur propre parcours ou à leurs propres récits familiaux. C’est pourquoi le déplacement dans l’histoire passée et le médium de la représentation artistique nous semblent essentiels.

Enfin, sur le plan des enjeux esthétiques, ce parcours s’inscrit à l’endroit précis d’une recherche actuelle de la compagnie autour de la narration et  de l’articulation entre la narration et les échanges dialogués. C’est pour nous le moteur d’une recherche sur de nouvelles modalités du récit et du poème dramatique. La résidence permet également une rencontre avec notre démarche artistique et notre esthétique plurielle, qui associe toujours au verbe le corps ou la musique et développe en particulier une recherche sur le lien entre la langue et la musicalité.

La résidence soutenue par la Drac Ile-de-France articule un atelier de théâtre et d'écriture avec un parcours culturel (sorties au théâtre et dans des lieux de patrimoine).
Nous sommes installés en résidence au lycée Georges Braque, auquel nous associons des collèges d’Argenteuil.





    • Direction artistique, écriture : Aline César
    • Ateliers dirigés par : Mohand Azzoug, Caterina Barone, May Bouhada, Aline César
    • Avec des interventions de : Dramane Dembele (musique), Marianne Seleskovitch (chant), Stanislas Siwiorek (danse)
    • Partenaires : DRAC Ilde-de-France (SDAT), Conseil regional d’Ile-de-France, Conseil Départemental du Val d’Oise, Préfecture du Val d’Oise (DDCS) et le service culturel de la Ville d’Argenteuil.