Compagnie Asphalte

Administrator

Administrator

Lundi, 18 Mars 2019 10:15

Aphra Behn and Sisters

Résidence territoriale artistique et culturelle en milieu scolaire à Argenteuil

« Toutes les femmes en chœur devraient déposer des fleurs sur la tombe d’Aphra Behn
[…] car elle obtint, pour elles toutes, le droit d’exprimer leurs idées. »
Virginia Woolf, Une pièce à soi.

Dans le cadre du Projet Aphra Behn,  nous menons en milieu scolaire un parcours pluridisciplinaire
sur les figures féminines émancipées.

Dans ce parcours pluridisciplinaire, il s’agira d’explorer des figures féminines non conformistes, des modèles d’émancipation, de liberté, des héroïnes, des aventurières, des chercheuses, des guerrières, des rockeuses, des apaches, des punkettes… Nous mettrons en résonnance des répertoires méconnus produits par des artistes femmes du 17ème siècle au 20ème siècle : les nouvelles et le théâtre d’Aphra Behn (17ème), la tragédie en vers Les Amazones d’Anne-Marie du Boccage (18ème) et les poétesses et musiciennes contemporaines, de la Beat Generation (années 60), aux Riot Girls en passant par Patti Smith. Nous voulons créer un dialogue inédit, fécond, ludique et vivifiant entre ces corpus appartenant à des époques et des champs culturels apparemment opposés, entre des artistes qui par-delà leurs différences auraient pu se reconnaître comme « Sisters ».

Nous proposons aux élèves des textes qui mettent en scène des figures, des situations et des prises de parole de liberté et d’affirmation de soi, qui se font écho à travers plusieurs époques par leurs tentatives d’imaginer d’autres rapports entre les sexes et par leurs préoccupations d’artistes femmes. Lutter contre l’empêchement et l’auto-censure, prendre la parole dans l’espace public, sortir de l’ombre des compagnons artistes masculins et exister comme autrice à part entière, résister  à l’oubli et l’effacement.  Nous sensibilisons ainsi les élèves et leurs enseignants aux œuvres méconnues du « matrimoine », c’est-à-dire l’héritage artistique, intellectuel et culturel transmis par les « mères ».

Ce workshop s’appuie sur la collaboration inédite entre trois artistes qui travaillent ces répertoires et en sont spécialistes : Mylène Bonnet pour Les Amazones, Mirabelle Wassef pour la Beat Generation (Diane Di Prima, Hettie Jones, Joyce Johnson, Anne Waldman), les Riot Girls et les afro-féministes, Aline César pour Aphra Behn, avec le concours d’Inès Coville, musicienne et compositrice.

La résidence articule un atelier de théâtre et d'écriture avec un parcours culturel (sorties au théâtre et dans des lieux de patrimoine). 

Nous sommes installés en résidence au lycée Jean Jaurès, auquel nous associons des collèges d’Argenteuil.





Lundi, 15 Octobre 2012 15:48

Le Projet Aladin

Le Projet Aladin

ateliers-spectacles avec enfants et adolescents

Mercredi, 10 Octobre 2012 07:58

La compagnie Asphalte

– Asphalte ? Vous écrivez ça comment ?
– Comme le bitume.

La ville, territoire d’explorations théâtrales, terre de déambulations aléatoires, la ville, espace des chantiers perpétuels, la ville comme théâtre, voilà ce qui nous inspire et nous interroge. La ville comme paysage porteur d’histoires à déchiffrer et à raconter. Tout paysage porte des stigmates et dit qui nous sommes. Mais la ville c’est une drôle de nature. Dans la ville, pas un pavé, pas un faubourg ou une porte dérobée, qui ne porte la mémoire de barricades, d’échauffourées, de révolutions… Car l’histoire que raconte le paysage urbain est avant tout politique. Ce sont ces histoires que la Compagnie Asphalte désire porter à la scène.

En résidence plusieurs années en Seine-Saint-Denis, à Anis Gras (Arcueil) puis au Grand Parquet (Paris) et à Argenteuil, avec une forte implication sur le terrain, la Compagnie Asphalte ancre son geste artistique dans les questions politiques et sociales. La compagnie propose un théâtre de texte, avec un répertoire résolument contemporain qui explore des projets inédits et des adaptations. Les spectacles s’inscrivent dans une esthétique plurielle, mêlant volontiers texte, musique, chant et danse. Si la recherche au plateau porte sur la relation entre le mot, le corps et la musique, la singularité de notre théâtralité tient surtout à l’expression musicale. Nous développons depuis plusieurs années un projet au long cours autour des questions d’inégalités et autour de la figure historique d’Aphra Behn.

Compagnie Asphalte

Aline César Autrice, metteuse en scène

Autrice et metteuse en scène, mais aussi historienne de formation (Khâgne au Lycée Henri IV à Paris, Capès-Agrégation externe d’histoire), Aline César s’est formée au théâtre entre autres dans les Conservatoires du Centre et du 11ème de la Ville de Paris, puis à l’Ecole Internationale Jacques Lecoq (Laboratoire d’Etude du Mouvement). Après un Master 2 d’études théâtrales, elle continue parallèlement la recherche universitaire sous la direction de Josette Féral en s’intéressant en particulier au rapport entre réel et fiction, à l’Institut d’Etudes Théâtrales de Paris 3 – Sorbonne Nouvelle.

Avec la Compagnie Asphalte, qu’elle a fondée en 2004, elle développe un répertoire résolument contemporain tourné vers des projets inédits et des adaptations. Sa recherche au plateau porte essentiellement sur la relation entre le mot, le corps et la musique. Dans ses spectacles qu’elle écrit et met en scène, elle questionne l’imaginaire de la ville et le destin social (Aide-toi le ciel, 2009 et 2016), le genre et les inégalités femmes-hommes : Trouble dans la représentation – fictions 1 à 8 (2012-14) marque le début de cette recherche. Avec le « Projet Aphra Behn », autour de l’œuvre et de la vie de cette écrivaine anglaise méconnue du XVIIème siècle, elle interroge la révolte, la réaction et la place des femmes artistes dans la cité (Oroonoko, le prince esclave au Le Grand Parquet, 2013 et re-création en 2019, Aphra Behn – Punk and Poetess, 2017).
Parallèlement elle développe un projet musical : depuis 2015 elle se produit dans un solo de ses textes dits et chantés, Dérive, créé à Avignon, et depuis 2017 dans le concert-spectacle Suite Samouraï.

En dehors de sa compagnie, elle est chargée de cours à l’Institut d’Etudes Théâtrales de Paris 3 – Sorbonne Nouvelle et artiste intervenante pour le Théâtre 71 – Scène Nationale de Malakoff.
Elle est également présidente de l’association HF Ile-de-France pour l’égalité femmes-hommes dans les arts et la culture de 2014 à 2017 et représentante du Mouvement HF dans plusieurs instances.

Mardi, 09 Octobre 2012 13:27

Contact

Diffusion / production

Anne-Charlotte Lesquibe
+ 33 (0)6 59 10 17 63
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Presse

Isabelle Muraour
+ 33 (0)1 43 73 08 88
+ 33 (0)6 18 46 67 37
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Adhérez / faites un don à l’association

Visitez la page sur Hello Asso

Nous écrire

Adresse postale :
c/o Association MU - 12 rue d'Oran
75018 Paris

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Direction artistique

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Administration

Elsa Guillot
+ 33 (0)6 24 62 77 58
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.